Quand l’exercice de théâtre : le masque

12 & 13/10/13

Au premier jour, il te fallut découvrir ou redécouvrir les éléments simples mais essentiels que sont ton squelette, les axes de ta tête (nez, oreille, haut du crâne) et les rotations de ton menton (horizontale et verticale).

Ensuite, il fallut apprendre à te détendre en faisant chauffer et vibrer tes muscles. Enfin, on te fit poursuivre le chemin en dissociant ta tête de ton corps puis en te faisant prendre conscience de ta respiration et de l’ancrage de tes pieds au sol.

Une baguette tient sur ta tête. Saute au dessus d’un obstacle et à la réception, garde la forme. Fais rouler une baguette sur deux autres dans le prolongement de tes bras. Dans un cercle, réceptionne et renvoie une baguette de proche en proche, de loin en loin puis chaotiquement.

Après la nuit, vint l’autre jour, celui où tu t’ouvris sur les trois cadres que sont ta tête-masque, ton corps et le public. Dans ce sens et pas un autre : relève ta tête-masque, regarde le public et là seulement, change de position.

Alors, vint le jeu des « je ».
D’abord, approche les masques, observe leurs caractéristiques… et choisis-en un… mais qui a choisi l’autre ?
Ensuite, prend un temps avec lui. Masque à la main, regarde-le, regarde ce qu’il est, écoute ce qu’il te dit, écoute son message. De fait, si le masque entier permet peu de mouvement, le demi-masque ouvre, lui, le jeu des « petits théâtres » que sont la bouche et les yeux.
Après, regarde le masque via le miroir.
Plus tard, mets le collant noir sur tes cheveux et porte le masque, respire dedans et vois au travers. Prend le temps. Retourne-toi, va simplement devant le public et observe sa réaction.

Enfin, apprivoise le masque-animal : saut amorti, forme figée, mouvement de tête… Ce sont le masque et ta silhouette qui donneront l’attitude.

Bien plus tard, dans le jeu des masques, va jusqu’au bout, dépasse la norme et rebondis sur les propositions qui s’offrent (de situations, de personnages, d’objets…).
Surtout, fais contraste : fais de grands déplacements / garde l’immobilité, quitte la scène / reviens-y, apparait / disparait, différencie bien l’Intention de l’Etat (émotion, tension du corps…). Joue… joue puis abandonne le masque, souviens-toi ce que vous étiez.

Fondamentaux
Axes
Rotations
Postures
Formes
Rythmes

Outils
Nez
Regard
Bouche
Epaules

Etat / Intention
Colère
Interrogation

Connexion : Peter BROOK, Ariane MNOUCHKINE, Yoshi OIDA (L’acteur volant, L’acteur invisible, L’acteur rusé.)

Un grand merci à Alain MENEUST, à ses masques balinais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *