Le château (2012) 7 mars 2012

Cartes à jouer, sable noir et jaune
H : 32 cm
l :  40 cm
P :   6 cm

Issu d’un lapsus de lecture entre château « de sable » et château « de cartes », Le château est une œuvre gigogne offrant plusieurs niveaux de lecture. Le premier rappelle facilement l’enfance, les jeux de plage… Puis vient un second niveau où l’ambiguïté de la structure de ce double château perturbe et bouscule la logique. A un troisième niveau, les deux couleurs de sable indiquent la différenciation, l’individuation de l’être. A un quatrième niveau, dans l’œuvre elle-même et de façon plus discrète, se joue un tête à tête de figures : un joker fait ainsi face à une carte fusionnée « roi de trèfle – dame de cœur », visage à trois yeux au-dessus et cyclope en figure renversée. A un cinquième niveau,…
Dans tous les cas, Le château questionne sur la fragilité et la construction de l’être humain.