Un django noir bourré joue « Petit papa Noël ».

16/12/16

Je n’ai pas eu le temps de te dire au revoir.
Je discutais avec un clown : nous parlions de théâtre ou des pirouettes qui font se transformer une nappe blanche en enfant.
En partant, j’ai jeté son nez dans une poubelle, il sentait l’orange.
Le souvenir jaune de ton sourire me réchauffe.
À l’heure où je t’écris, malgré les caniveaux et les prostituées de la rue St-Denis, je m’enfonce dans un entrelacs souterrain aux briques vermeilles mais le trésor des nains n’y est plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *