Les brûleurs de loups.

09/07/16

Une lettre d’amour, c’est un taureau sur échasses, un canadair chargé d’essence…
Tous deux étaient comme ces brûleurs de loups qui s’essoufflent à trop jouer du syrinx : elle cachait ses jambes pour moins rougir, il lui grattait le dos pour lui dire au revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *