Laminaire 5/5 dite ART

20/06/13

130528_Laminaire_ART

Le cœur roulé dans ma rose a pleuré des battements Autant qu’il peut y avoir de l’Homme un sanglot.
En même temps avec tes reins roses ; J’inventerai tes pas d’hommes dans ta tête rousse
et pour toi une seule rose a perlé qui dans la poussière l’eau La mer.
Avoir Autant qu’il y a du cœur à ton flanc saigné Qu’il y a de limites du temps qu’il y a de mammes roses au cœur de L’étoile à nuque de lumière
à l’unisson la mer noir dépassent les souverains secrets dans L’infini des millions
Autant de blanc ne peut battre de rêves et de siècles d’enfant, autant de diamants à tes oreilles vermeilles.

************
Aragon, j’inventerai pour toi la rose, 1959.
Arthur Rimbaud, L’étoile a pleuré rose…, 1871.
Elsa Triolet, Les proverbes d’Elsa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *