Je comprends le soleil.

23/01/17

Je comprends le soleil qui se lève pour ton visage
Et la lune qui, chaque nuit, veille sur ton sommeil.
Je surprends ton sourire
Et me voilà colporteur de bonheur
Sous ces deux astres qui te reflètent.
Pourtant, j’ai encore peine à croire que tes yeux ne sont pas la mer
Et que tes cheveux ne sont pas le feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *