En mangeant cette noix.

24/11/17

En mangeant cette noix,
J’ai mangé la grange où elle a séché.
J’ai mangé la paille stockée, les chevaux de trait qui n’étaient plus, les cordes, les râteliers, les souris, la meule à grain, la porte en bois, les toiles d’araignée enfarinées.
J’ai mangé mon vieil oncle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *