Épingle 1.

Mardi 11/10/16
Le 1er jour n’en est jamais vraiment un. Il y a toujours un avant : succession obscurément nourrie en attente de germination.
******************
Nous nous sommes retrouvés à deux puis trois, un, quatre alors que nous n’étions que deux : c’est peut-être cela l’amitié.
******************
Elle m’a dit « C’est courageux. »…
« Téméraire, peut-être ? ».
Ce à quoi j’aurais aimé ajouter : ce que vous ne voyez pas, c’est que je tremble à l’intérieur.

12/10/16
Assis à la terrasse d’un café, nombreux furent ceux à commander des bières. Mais tandis que Blai et moi hésitions sur tels ou tels jus de fruit, Miles commanda un cognac.

13/10/16
Les souvenirs de l’enfance sont faits de bouts de ficelle. La lumière y entre bien sûr mais c’est dans l’ombre que l’on retrouve les jouets égarés et les secrets de famille.

14/10/16
Qu’on fasse l’amour ou qu’on ne le fasse pas, il m’est toujours difficile de voir s’éloigner la beauté.

15/10/16
Quand je te peins, te sculpte ou te prends en photo, je peins, sculpte et prends en photo tout en même temps ton père et ta mère et par là l’humanité toute entière.

16/10/16
Il est toujours difficile d’embrasser une colombe, même avec un pull rouge.
Tandis que la nuit est assise, tête dans les bras,
Ma pensée s’échappe comme un crabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *