Les mineurs de forme #17

L’oiseau est dans le carquois.
Les mineurs de forme #17
18/03/16

Les élastiques s’étirent comme des os, des muscles.
Ils te prennent par la main, le cou, le genou et te font faire des rondes.
Tu gonfles tes poumons, tu tournes la tête.
Tu tends ton regard, l’arc invisible…
Tendre au loin et détendre.
L’équilibre te surprend en avant, sur le côté, derrière.
Juste avant le point de rupture, l’écharpe élastique te ramène au centre.
Le mouvement se libère : plus de tension dans les bras, plus de contrainte d’épaules, du sacrum ou de dos.
Sortir de la gangue.
Faire des sauts avec le souvenir de la propulsion.
Danser, faire la ronde, ouvrir le regard, danser encore avec l’énergie libérée, s’ouvrir à la réciprocité des regards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *