Les mineurs de forme #11.

Ni à la criée, ni à l’encan.
Les mineurs de forme #11.
14/01/16

Les danseurs pétrissent l’argile dormante.
Leur dissymétrie est flagrante, les mouvements inertes du pantin de terre aussi.
Au ras du sol, il nait et des profondeurs, se réveille.
Debout la boue !
Articulations et jaillissements…
Germe la terre…
C’est le bal du printemps qui se prépare en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *